Masayuki Ino remporte le prix LVMH 2018

13/82
masayuki2

Organisé pour la cinquième année consécutive, le Prix LVMH vient de récompenser Masayuki Ino, créateur japonais de la marque Doublet. Cette victoire lui permet de profiter des 300 000 euros de récompense, qui en font le concours de mode le plus richement doté. C’est aussi l’occasion de s’intéresser un peu plus au parcours du jeune créateur.

Le prix LVMH, une belle récompense pour Masayuki Ino

L’âge limite des participants à la compétition étant fixé à 40 ans, il s’en est fallu de peu pour que Masayuki Ino, né en 1979, ne puisse pas concourir. Il a pourtant été choisi parmi les neuf finalistes du Prix LVMH 2018, grillant la politesse à quelques talents des plus prometteurs : le créateur écossais Charles Jeffrey (Loverboy), l’Américain Matthew Adams Dolan, et le Britannique Samuel Ross (A-Cold-Wall).

Le Prix LVMH 2018, un millésime de grande qualité

Les finalistes du Prix LVMH 2018 avait placé la barre très haut. Une qualité que n’a pas manqué de souligner Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton, qui était derrière le micro lors de la remise du prix. Il s’agit donc d’une très bonne cuvée, rassemblant les figures internationales les plus talentueuses de la planète mode. Cette année, la qualité des candidats a rendu le choix difficile, ce qui a amené LVMH à créer un Prix Spécial, doté de 150 000 euros de récompense, attribué au créateur d’origine coréenne Rok Hwang pour sa marque féminine Rokh.

Masayuki Ino et sa marque Doublet

Formé à la Tokyo Mode Academy, Masayuki Ino a travaillé comme designer pour la maison Mihara Yasuhiro, avant de lancer sa propre marque, Doublet, en 2012. Après avoir remporté plusieurs prix au Japon, le couturier participe pour la première fois à la Fashion Week Automne – Hiver de Tokyo en 2017.

Le style Masayuki Ino, une mode conceptuelle

Le créateur propose une réinterprétation de vêtements basiques dans un style chic et punk à la fois. Il surfe sur la tendance de la mode unisexe, fleurissant un peu partout en ce moment, en proposant une ligne de vêtements aux coupes larges et confortables, mêlant motifs japonais et couleurs fluo, dans un esprit résolument anticonformiste.

En quelques années seulement, le Prix LVMH est devenu un concours très disputé. Cette année, 4000 candidats ont déposé un dossier pour y participer. La riche dotation dont il dispose n’est certainement pas étrangère à ce phénomène, mais la réputation du jury constitue un autre argument de poids en sa faveur. Quoi qu’il en soit, le Prix LVMH compte maintenant parmi les plus prestigieux concours de mode en Europe, capable de rivaliser avec l’Andam d’Hyères ou le British Fashion Council !

© Vogue

Write Comment...

Name

Email