Karl Lagerfeld, couturier et marketeur hors pair

11/118
karl-lagerfeld-mih

Karl Lagerfeld s’est éteint le 19 février 2019, après 36 ans passés à la tête de la maison Chanel. Directeur artistique nommé à vie, tel qu’il se plaisait souvent à le rappeler, il avait imaginé pour la marque des défilés très étonnants et toujours aussi attendus. L’homme cultivait un goût prononcé pour le marketing, un domaine où il excellait.

Karl Lagerfeld, Chanel et la mode spectacle

Chaque saison sous la nef du Grand Palais, c’est avec la même impatience que le petit monde de la mode attend le défilé Chanel. Karl Lagerfeld a su transformer ces événements mode en véritables shows. Le décor est devenu, au fil des saisons, presque aussi important que la collection elle-même, et contribue pour beaucoup à la réussite du défilé. Il fut pourtant une époque, pas si éloignée que ça, où l’on demandait aux mannequins de défiler sagement sur un podium, dans un silence quasi religieux. Aujourd’hui, le public s’ennuierait sûrement un peu si on lui demandait d’assister à un défilé aussi sagement réglé. Pour que le plaisir soit complet, il en faut bien davantage. Le défilé fait l’objet d’une mise en scène surprenante, qui en fait un spectacle total, officialise le lien entre l’art et la mode, et l’intègre à un plan marketing soigné.

Karl Lagerfeld, quand le défilé devient show

Chanel n’est pas la seule maison à mettre ses défilés en scène. Cette tendance, apparue dès la fin des années 90, est adoptée par de nombreuses marques de luxe, qui ne peuvent envisager de présenter leurs collections ailleurs que dans des lieux atypiques ou dans des décors faisant de l’extravagance une nouvelle norme. Ces dernières années, les réseaux sociaux ont apporté une nouvelle visibilité aux défilés. Relayés sur Instagram ou YouTube, les shows assurent un impact visuel fort et une visibilité maximale aux marques.

Karl Lagerfeld entre couture et marketing

Karl Lagerfeld était bien plus qu’un créateur, il était aussi un marketeur génial, qui conserva ce talent intact jusqu’à la fin de sa vie. Ses dernières années furent d’ailleurs des moments d’activité intense et de grande créativité, tant sur le plan de la mode que du marketing. Objet d’un important redressement fiscal en 2009, le couturier avait dû imaginer de nouvelles sources de revenu pour y faire face. L’homme fit feu de tout bois, en faisant de Karl Lagerfeld un véritable objet marketing.

Les décors fous de Karl Lagerfeld

Sous la houlette du couturier, démesure et extravagance dominent les défilés Chanel. En 2014, le lieu est transformé en supermarché, où les mannequins défilent dans les rayons en baskets. Karl Lagerfeld avait imaginé ce “Chanel Shopping Center” pour contrebalancer le précédent défilé, qui se déroulait, lui, dans une galerie d’art reconstituée, un lieu que le couturier considérait comme un supermarché pour riches. En 2017, le créateur convie le public à un voyage dans l’espace. Une fusée frappée du sigle Chanel, s’élevant à une hauteur de 37 mètres, sert de décor. Pour le défilé automne-hiver 2013-2014, un globe terrestre surdimensionné indique les quelque 300 points de vente Chanel à travers le monde, un joli clin d’œil pour illustrer la réussite d’une marque qui ne semblait pourtant pas pouvoir survivre à la disparition de sa créatrice, Gabrielle Chanel, en 1971.

Le dernier défilé imaginé par Karl Lagerfeld

Le défilé printemps-été 2019 avait pour décor l’Ile allemande de Sylt, là où Karl Lagerfeld passait ses vacances étant enfant, une contrée magique, devenue après-guerre lieu de villégiature de la jet-set. Dans le décor reconstitué, les mannequins défilèrent pieds nus sur la plage de sable fin. C’est le dernier défilé auquel assista le créateur, qui ne manqua pas de saluer une dernière fois son public, depuis un ponton surplombant la plage.

Make It Happen organise des événements mode à Paris, sages ou spectaculaires, selon vos envies, dans quelques-uns des plus beaux quartiers de la capitale.

Write Comment...

Name

Email