Ouverture de la librairie Azzedine Alaïa dans le Marais

15/118

libraire-alaia-paris

libraire-alaia-paris

La librairie Azzedine Alaïa a ouvert ses portes en novembre 2018 dans l’ancien atelier du couturier, au 18 rue de la Verrerie, dans le quartier du Marais à Paris. Elle propose un ensemble d’ouvrages consacrés à la mode, à la photo, à l’architecture et au design. Make It Happen vous propose de faire un petit détour par ce nouveau lieu dédié à la mode et aux créateurs.

Une librairie Azzedine Alaïa dans le Marais

La boutique a ouvert ses portes pratiquement un an jour pour jour après le décès du couturier, disparu accidentellement en novembre 2017. Installée dans la cour intérieure de l’endroit où il vécut et travailla pendant de nombreuses années, le lieu regroupe un large choix de livres et de magazines consacrés à la mode et à différents autres domaines de création.

Une librairie et un lieu d’exposition

Le 18 rue de la Verrerie est aussi un lieu d’exposition. La toute première venait à peine de se refermer qu’une autre ouvrait déjà ses portes, intitulée “Adrian et Alaïa, l’art du tailleur”. Celle-ci se déroule du 21 janvier au 23 juin 2019 et se focalise sur une pièce emblématique du vestiaire féminin. L’exposition s’organise autour de pièces d’Azzedine Alaïa et de Gilbert Adrian, le mythique costumier américain des années 30 et 40 qui habilla les stars de la Metro Goldwyn Mayer. Elle s’impose comme une conversation entre deux créateurs partageant les mêmes codes et une volonté commune, celle de sublimer le corps de la femme.

Azzedine Alaïa, retour sur un couturier star des années 80

Azzedine Alaïa est une figure marquante de la mode de cette décennie. Le couturier franco-tunisien s’est fait connaître par ses robes moulantes, devenues des objets iconiques contribuant largement à créer le style de ces années-là. Véritables secondes peaux, ses robes mettent l’accent sur la chute de rein, une partie du corps que le couturier aimait particulièrement mettre en valeur. Azzedine Alaïa a toujours su écouter sa petite musique intérieure en faisant les choses comme il l’entendait. Les créateurs stars de cette époque, Jean-Paul Gaultier, Kenzo, Thierry Mugler ou Claude Montana, apprécient les grands shows, la mode se vit comme un spectacle à part entière. Azzedine Alaïa voit les choses autrement, organisent ses défilés sur une autre échelle et en dehors de la Fashion Week, ceux-ci se veulent plus intimistes, moins spectaculaires. C’est tout cela le style Alaïa !

Write Comment...

Name

Email